Le double du corps éthérique




   Le corps astral peut être défini comme le « double » , la contrepartie « éthérée » du corps physique auquel il ressemble et avec lequel généralement il coïncide. On le croit composé d'une espèce de matière semi-fluide ou subtile, invisible à l'œil humain.

   Par le passé, on l'a appelé tout à la fois corps éthéré, corps mental, corps spirituel, corps de désir, corps rayonnant, corps glorieux (de la Résurrection), double, corps lumineux, corps subtil, corps fluidique, corps brillant, fantôme, âme... et de bien d'autres façons encore. Dans la littérature théosophique récente, on a établi des distinctions entre différents «
 corps » mais, dans le cadre de notre propos, nous pouvons ignorer ces distinctions et parler du « corps astral », en tant que forme distincte de la structure organique familière à la science occidentale et étudié par nos savants. La théorie générale est que l'être humain a un « corps astral » tout comme il a un cœur, un cerveau et un foie. En fait, le « corps astral » est bien davantage l'homme réel que ne l'est le corps physique. Ce dernier serait une sorte de machine adaptée pour fonctionner sur le plan physique. Il ne faut pas non plus confondre le « corps astral » avec l'« âme » — c'est une erreur que l'on commet trop souvent — il est plutôt le « véhicule » de l'âme, comme le corps physique est un « véhicule » du corps astral et constitue un des liens essantiels entre l'esprit et la matière.

   Il est évident que pour le matérialiste qui ne considère l'esprit que comme le produit de certaines activités cérébrales, une telle théorie apparaît comme dénué de sens. Ce texte s'adresse à ceux qui croient à la réalité de certains phénomènes paranormaux et qui n'excluent pas la possibilité —
 au moins théorique — du corps astral.

   Le corps astral coïncide donc avec le corps physique pendant les heures de pleine conscience. Au cours du sommeil, il s'en retire d'une façon dont l'importance est variable, planant généralement juste au-dessus de lui, ni conscient, ni contrôlé. Durant les transes, les syncopes, les évanouissements, les états dues aux effets d'anesthésiques, de drogues, etc., le corps astral agit de même. Il s'agit dans ces cas de «
 projections automatiques » ou « involontaires ».

   À l'inverse, nous trouvons «
 la projection consciente » ou « volontaire ». Le sujet « veut » quitter son corps physique, et le fait, effectivement. Il est alors totalement vigilant et conscient dans son corps astral : il peut observer son propre organisme et se déplacer à volonté. Il lui arrive ainsi d'observer et de visiter certains lieux dans lesquels il ne s'était jamais rendu auparavant. Par la suite, il pourra vérifier la réalité de ses expériences en se rendant dans les endroits en question. Pendant qu'il est conscient dans son corps astral, il paraît posséder des pouvoirs extraordinaires, paranormaux. Il peut, à volonté, réintégrer son corps physique ou y être ramené automatiquement par la suite d'un choc, d'une peur ou d'une émotion forte.

   Les corps astral et physique sont —
 toujours — reliés au moyen d'une espèce de corde ou de câble, traversé par des courants vitaux. Que le lien se brise, et la mort s'ensuit, instantanément. La seule différence entre la projection astrale et la mort est que le câble est intact dans le premier cas et détruit dans le second. Ce lien — « le lien d'argent » auquel il est fait allusion dans l'Ecclésiaste — est « élastique » et capable d'une grande extension. Il constitue le lien essentiel, entre les deux corps.

S. Muldoon et H. Carrington 



 
    
Page 1     Le Voyage Astral    André A. Bernier  

Page 2     
Et vous, ça vous dirait de vous projeter dans l'astral ?   André A. Bernier 

Page 3     Les corps subtils    Éveil et Spiritualité

Page 4     Notre éternel chemin ascendant    André A. Bernier

Page 5     L'être humain est une goutte d'eau dans l'océan divin    Risir


Page 6     Hypothèse sur l'âme des êtres et des choses    André A. Bernier
    
Page 7     Pépites stellaires    Dominique Allaire

Page 8     Message à Julie qui vient de quitter ce monde    André A. Bernier


Page 9     Plusieurs âmes et plusieurs corps   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 10   L'homme et ses corps    Annie Besant


Page 11   Un voyage astral dans ma transmission de Ford    André A. Bernier

Page 12   Quand un homme meurs    Omraam Mikhaël Aïvanhov


 
 
 


 
Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 

 
 29 
 



Créer un site
Créer un site